le blog de l'octogénaire curieuse

20 févr. 2017

Profitons du soleil aujourd'hui

ne cherche pas

Vite mes godillots, mon bâton, mes toutous à mes trousses

alors voir si c'est vrai.....

 

Posté par JAK la JARJILLE à 10:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


18 févr. 2017

Regards sur une photo

Regards sur une photo

 

Se levant, se couchant, ou bien déambulant dans les rues de sa ville, le vieil homme  est toujours fatigué.

Il a timidement emprunté un bout de banc pour s’assoir. Il  s’interroge sur sa vie écoulée, il rêve à son passé sans gloire, seules ses modernes baskets le relient encore à la vie

Assis sur le bout des fesses, il a laissé de la place à  une fillette bien sage   qui s’informe, déjà au téléphone. Elle demande vraisemblablement,   au vu de son  air studieux, quels seront les horaires d’entrée   cette année pour  l’école maternelle.

L’œil du photographe les a ce jour réunis. 

Posté par JAK la JARJILLE à 19:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 févr. 2017

Fontaine d'antan

                                                                                   vieille fontaine st etienne

  

 

Au coin d'une rue,une fontaine,  surgie d’un temps révolu, a rallumé ma mémoire avec une  étincelle de félicité.

Pourtant elle est vétuste ,  on lui a ôté sa bouche généreuse, elle ne sert plus à  rien, pas même de décor dans cette triste ruelle de Sainté.

Au début du siècle dernier, l’eau n’éclaboussait pas  tous les éviers de ses jaillissements gaspilleurs. Il fallait souvent dans les milieux modestes  aller la quérir  à la fontaine, et bien évidemment,  on économisait ce précieux liquide.

Notre aïeule se rendait plusieurs fois par jour au coin de la rue pour pouvoir recueillir  l’eau s’échappant goulument d' un gosier en forme d 'animal ,  ceci à coup   de pompage requérant des efforts inevitables.

Jeunettes, ma sœur et moi, nous l’accompagnions dans ce rituel qui n'existait pas chez nous où l'eau coulait à volonté

 Elle nous posait indubitablement la question :

Qui part en grinçant, et revient en pleurant ???

Inévitablement en chœur nous répliquions

La cruche !

Il fallait faire un effort pour avoir de l’eau, on l’économisait.

Aujourd’hui elle est gaspillée à longueur de journée avec mépris et insouciance, pourtant elle est  un bien précieux. Sans  vouloir à tout prix faire un retour dans le passé,  ne serait-il pas venu le temps d’en  faire vraiment prendre  conscience à nos chérubins ? 

Ce pouvoir de l’eau magique, source de vie  qui manque à certains, et qui pourrait un jour nous manquer.

Posté par JAK la JARJILLE à 20:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

16 févr. 2017

challenge rose du samedi

clik pour voir sur

 

Posté par JAK la JARJILLE à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 févr. 2017

Fenêtre sans regard

 

d'après la consignes de Azacamopol

Ce mois-ci, nous allons regarder par la fenêtre.  le texte doit commencer par la  fenetre....

Par la fenêtre je vois de l’autre coté du jardin, Loulette, mon amie,   devant sa fenêtre entrouverte. Elle semble  d’apparence paisible, elle  prend racine immobile, impassible.

 

On distingue le divan  du repos alentour,   et avec des pas hésitants   elle   va s’y  allonger lorsque rien ne va plus dans son corps et dans sa tête.

 

Même les  rais du soleil  à travers les carreaux  l’indiffèrent.

Itou, le chat Minou,  siégeant sur  le rebord guettant   les éventuelles souris égarées dans le potager, n’attire plus ses caresses

 

 

Son enclos est  pourtant accueillant. Je le connais bien. Je suis son amie Claire  et je l’agrémente    journellement  des fleurs du jardin, j’ai  redressé les  gais coussins multicolores  en une joyeuse compagnie chatoyante.

 

Pourtant  rien ne dérive Loulette de ses apparentes sombres pensées.

 

Que se remémore-t-elle donc devant cette croisée ouverte sur la vie, cette douce quinquagénaire * recluse, les yeux dans le vague ?

 

Elle dont la mémoire  n’est plus fiable et qui ne garde que des bribes disparates  de sa jeunesse envolée.

 

 

 Elle est  affligée  de la plus horribles des dégradations.

 

 Elle vit hélas   les affres de la maladie d’Alzheimer.

 

 Ce monstre qui  lui kidnappe tous les espaces de temps   de sa vie, pour les engouffrer dans le vide de l’oubli instantané.

 

Seules ses orbites  semblent en vie, perdues dans la transparence des carreaux de la croisée.

 

Une fenêtre dont le rôle se réduit à l’aération,  une fenêtre fermée sur l’existence… et de ma fenêtre je lui fais signe, mais elle ne me reconnait pas.  

 

 

 

 

*NB Hélas la M.A. peut être précoce J’ai connu un cas proche

Posté par JAK la JARJILLE à 15:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


14 févr. 2017

Saint Ventin dites-vous?

st valentin

Posté par JAK la JARJILLE à 10:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

10 févr. 2017

Pour le perchoir on piaffe

 

 

 

 d'après une idée de l'atelier - Le défi du samedi

Hobereau Jouez-nous donc votre petit Gautier (Théophile) "Les hobereaux et les gentillâtres de province,parlant toujours de fumées et de laisses,de ragots et d'andouillers, d'hallalie  de cerfs dix cors." 

oiseaux piaffent

Partout dans la campagne on voit des hobereaux hautains, des roitelets déchus, d’incontournables volatiles énarques, et autres faucons-élus, des rapaces,  parlant toujours le langage de bois.

 Ils    enfument  à longueur d’assemblée,  plument  leurs adversaires   les picotant de  mille maux pour bien mieux  les disqualifier, les faire chuter  de leur piédestal.  

Ils  magouillent à tous les étages… spéculent sur la crédulité des électeurs,   proclament leur victoire en sonnant l’hallali des    voteurs ilotes  qui sont  bien eux-aussi,  mêmement  dans  la discorde.

 Rien d’étonnant que  ces ingrats  aient la voie libre  et laissent moisir dans leur délabrement, ceux   qui les ont  si bien encouragés de leur voix en se rendant aux urnes.  

 

Choisir un candidat candide ?

C’est bien aléatoire !

Voter d’une voix blanche ?

Cela est dangereux !

 

Assis entre deux chaises il  nous faudra portant bien   choisir.

 

Suivant l’adage en Mai fait ce que veut.

Pour beaucoup ce sera  fait ce que peut

Sans parler des sauve- qui -peut abstentionnistes.

 

Non je ne suis pas amère, mais un peu beaucoup pessimiste dans cette matière là… qui est  inéluctable, cependant  je médite sans fin sur la curée qui mène   au  divin perchoir. Mais en mai , je garde espoir de  voir s' envoler certaine crécerelle ..

 

Posté par JAK la JARJILLE à 09:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

09 févr. 2017

Promesse de splendeur

 

Promesse de splendeur - Digiscrap en amateurisme

Une rose en bouton annonce discrètement la promesse de son éclat. J'ai oublié son nom, mais l'essentiel...

  CLIK  ICI  → http://jakdigiscrap.canalblog.com 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 17:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 févr. 2017

QUAND TOUT S 'AGITE AUTOUR DE NOUS

 

Média d’ici, média par ci,média par cris ,  média et tutti quanti…


Les oreilles pleines, les yeux exorbités, ohé un peu de répit.


J’ai jeté ma télé, j’ai déchiré mes quotidiens, j’ai éteint la radio.


Respirez ! Calme !


En position du lotus, j’ai contemplé mes chiens indifférents à ces harcèlements médiatiques.

 

Ils  étaient comblés,  car sur un gramophone ancestral, en boucle -à coup de manivelle-

je leur passais une sonate de  Mozart, et leurs pavillons étaient au diapason

avec  celui du vieux phono  gramophone   qui laissait  échapper des notes apaisantes ……

 

Posté par JAK la JARJILLE à 10:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

04 févr. 2017

Nuages singuliers

clic  sur image pour voir la suite



Un beau ciel bleu, des nuages singuliers, du vent qui traine, un coup de pinceau, une mise en scène et soudain apparait...

   CLIK  ICI  → http://jakdigiscrap.canalblog.com     

 

Posté par JAK la JARJILLE à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]