05 mai 2017

Page blanche

 

 

 

 

Etant née à une époque où l’on obtempérait illico prestayo aux ordres venus d’en haut,

néanmoins en débâcle  de page blanche actuellement,

dans ma tête les mots se télescopent et éclatent

En sanglots longs des violons

Et blessent mon cœur

D'une langueur

Monotone.

Alors voici  après de durs,  durs efforts, ma proposition

 

defi 453 etoile

 

Et après vers les urnes

Je m'en irais

Au vent mauvais

Qui m'emportera

Deçà, delà,

Pareil à la

Feuille morte.

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 21:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :