lundi 18 juin 2018

Félicité

 

Liste 5

1 guider 2 farfelu 3 champ 4 marionnette 5 prévenir 6 gouttière 7 siège 8 collation 9 brique 10 terne 11 trousseau 12 margelle ...

http://atelierecrituretreizealadouzaine.blogspot.com

Paolo, le jardinier farfelu de la Croix Blanchère, la tête recouverte d’un chapeau de paille chemine aux aurores, comme tous les jours, afin de prévenir les éventuels vandalismes du petit matin –


Vols de salades, arrachage de fleurs ca n’en finit plus. Des rodeurs viennent profiter gratuitement, sans effort du fruit du travail des colocataires du jardin collaboratif.


Depuis 3 ans il est responsable du Grand- Champ, près du périphérique où des carrés de jardins sont entretenus par des volontaires à la main verte, bien loin du béton,


Dans cet enclos y règne une façon de vie heureuse, sans contrainte


On y voit, des bordures en briques qui servent au printemps pour des semis.


Des allées sinueuses au gré de la fantaisie de la plantation du moment.


Un cabanon fait de vielles planches, couvert de tuiles dépareillées. Toit hétéroclite, où nait une brinquebalante gouttière nourricière d’un vieux bidon . le réceptacle en vue des surplus d’arrosage, les jours de sécheresse.


Un trousseau de cordelettes au dessus d’une porte de récupération, pour attacher les tomates, et pour confectionner également, la folle chevelure des épouvantails de bric et de broc, agités par le vent comme des marionnettes.


Sur la margelle d’un vieux puits sèchent au soleil des verres mal lavés qui ont servis pour la collation habituelle de onze heures 30. Récompense pour ces intrépides jardiniers amateurs. Des sièges improvisés l’enserrent : vieux tronc d’arbres, blocs de briques, misérables tabourets témoins, d’un moment de détente cordiale.


Et surtout amenant de la couleur, des cucurbitacées de toutes formes, des haricots qui grimpent pour atteindre le ciel, des tomates aux formes originales et aux joues joufflues renflouées de vitamines, des consoudes et autres herbes où le persil est roi.

 

Ce lieu enchanteur, fabuleux, instaurateur de lien social, efface le terne et monotone mode de vie des tristounets HLM...


Les jardiniers bénévoles de la Croix Blanchère se laissent guider par l’allégresse lorsqu’ils s’y rendent.


Et ce matin, Paolo le farfelu jardinier, n’y a vu qu’un hérisson qui s’enfuyait ……

Posté par JAK la JARJILLE à 05:41 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 13 juin 2018

Éternelles idioties d’une idiote

 

 

 

 



Et bien s'il n’en faut qu’ une je serais celle là
Tentant de dénoncer des aphorismes idiots
En un mot comme en dix et même  en vise versa
Redondant comme des acrostiches pas toujours rigolos 
Non, vous n échapperez pas à ma quête et tout son tralala
Encore faudra-t-il que j’énonce  des arguments staccato

Là,  vous le constatez  à la septième,  essoufflée je m'épuise déjà
La huitième je bafouille ,  ne sais plus ou j' en suis faut que j'y aille smorzando
Eternelles ? Dites-vous, est-ce que nous, humains en quête  d’éternel fla-fla
Savons nous  bien que,  si partir c’est mourir un peu*, et  bien mourir c’est partir en solo...


Oui,  je sors prestissimo devant cet aphorisme idiot.

 

 

*auteur Edmond Haraucourt  

Pour acrostiche 11 Lenaig Eternelles

Posté par JAK la JARJILLE à 09:32 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

samedi 9 juin 2018

le Fruit de la Quête

 


Défi #510 - Le défi du samedi

Allez, un mot qui vous fera chercher : Quête

http://samedidefi.canalblog.com

le fruit de la quete titre samedi defi

 

Les paroissiens sont en émoi.

Le curé de ce charmant village  haut- ardéchois sermonne ses ouailles.

On a volé dans le jardin du presbytère toutes ses poires  Bon-chrétien, si juteuses, dont il escomptait faire extraire le suc en une eau de vie généreuse.   Il en a bien besoin, pour de se réchauffer un peu dans les temps froidure de l’hiver où la burle s’engouffre jusqu’aux os.

Le silence règne dans l’assemblée, mains jointes, le souffle en suspends pour entendre la confessions  du  courageux plein de remords qui se désignera.

Mais le silence règne.

Seule là-haut  sur  la poutre de la cloche, la colombe roucoule et égaye  cette ambiance  étouffante.

Le coupable n’est peut-être pas venu ce matin à la messe dominicale. Pourtant, c’est bien connu, les fautifs se mêlent toujours à la foule lors de rassemblements.

Le curé, affligé, un peu découragé,  termine la messe  qui est vite expédiée

Le dimanche suivant nouvelle semonce du sage homme.

Cette fois  il annonce du haut de la chaire, indigné, que  cette semaine,  c’est la quête qui a été subtilisée.

La sacristaine, Mélanie, s’est  vu dérober son sac à main dans lequel l’obole généreuse de pièces de 20 centimes était précautionneusement mise en rouleaux.

On a quelques indices, assez minces, le sac était posé sur  le pupitre liturgique, et La Mélanie  aurait vu  une main poilue s’emparer de son sac…. Superstition oblige le malin est peut être passé par là…

Quelques coquins  dans l’assistance rigolent sous cape.

Ils ont bien compris qui était le voleur.

Cette bonne Mélanie, si prévenante, qui renouvelle si souvent les fleurs de l’autel, ils savent que c’est elle la coupable.

Son petit penchant pour l’alcool l’a incité à faire elle-même sa récolte de poires Bon-chrétien dans le jardin du curé lorsque celui ci s’est rendu au chevet d’un mourant..

Et comme son cousin bénéficie d'une allocation en franchise pour distiller  de l’alcool, de fruit.

 Il a bien fallu le récompenser … la quête y a pourvu...

 

Mais dans l’assemblé, personne ne dit mot, car cet hiver chez la Mélanie, les coquins  seront bien heureux de boire un coup à la santé du curé.

 

Posté par JAK la JARJILLE à 03:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

mardi 5 juin 2018

Coq

 

 

Le coq ! Thème de haîkus pour vendredi 8 juin - Lenaïg - Le blog de Lenaïg

Le coq, sa vie son oeuvre, en haïkus et si l'on se sent à l'étroit, pourquoi pas en tankas (deux lignes suppémentaires de sept syllabes chacune). Le coq dans tous ses états, le roi de la basse-cour, le coq de village, le coq du clocher, le symbole du...

http://leblogdelenaig.over-blog.com

Cette semaine très inspirée j'ai fait plusieurs essais pour le Coq.

acrostiche

 

mon coq pour lainaq

 

 

 

 

 

2 haiku 

 

 

Plumage  hirsute

Résonance  chant de  vainqueur

Orgueil du perchoir

 

3 tanka

 

Lumière de  l’aube

Plumes enluminées dressées

Cocorico sec

Exhalaison pailleuse

Beau temps  annoncé ici

 

et 4 mon aquartelle

 

coq pour blog

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 23:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 3 juin 2018

Mais où sont passés mes crayons

 

 

 

 crayon gif

C’est mon passe temps favoris

Rituellement je me maudis, je suis

A la recherche d’un crayon dans mon perchoir

Y’en a nulle part  dans mes tiroirs

Ohé, où est-il  donc passé le bon, celui qu’il me faut à l’instant

Nenni, il reste caché, et je chercherais encore longtemps

 

C’est insensé, c’est un véritable désespoir

Remiser n’ importe où ses crayons,  ne pas les voir

Au moment où précisément j’en ai besoin

Yoyo accomplie ,  j’en  perds  même l’appétit,

Opalescente  je deviens, j’en ai la mine déconfite.

Ne riez pas,  chuis récidiviste,  j’égare  toujours mes crayons.

 


Posté par JAK la JARJILLE à 23:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Dans ma forêt magique

 

Défi n° 163 Thème : Forêt magique - Plume de Poète et ses Défis

 

 

 

Dans ma forêt magique…
Les mots prennent racine


Dans ma forêt magique…

 Les   synapses  pompent la sève nourricière  

 

Dans ma forêt magique..

Comme il le feraient du miel , ils se nourrissent de myéline

 

Dans. ma forêt magique..

Parfois le noyau tort le cou aux mots sots


Dans ma forêt magique…
ils grammatilisent et   communiquent  avec  les axones


Dans ma forêt magique…

Souvent  ils se voluptent en de stridents dendrites

 

Dans ma forêt magique…

Il s’y  mèlent et s’emmêlent  par les deux bouts

 

Dans ma forêt magique…

Ils se   noient  perdus dans le soma


Dans ma forêt magique…

Ils  escaladent les branches de l'arborisation terminale 

 

Dans ma forêt magique…
Ils envahissent mon cerveau acéré 


Dans ma forêt magique…
Ils sont là ,  tournillent et  grouillent  dans ma tête

 

Dans ma forêt magique s’épanouissent  mes mots

 

Dans la foret magique de mes neurones  

neurone evy

 

 

Nota mon imaginaire a créé quelques nouveaux mots, c'est pour lui le moindre mal ☺

 

 

 

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 08:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 1 juin 2018

L'ancien contre le moderne

 

 

    Phylactère moyenâgeux

phylactere defi samedi

 

 

  

Bonhomme en bulle

philactere bulle sam defi

 

       Ou l 'art de coincer la bulle



Phylactère : définition, synonymes, citations, traduction dans le dictionnaire de la langue française. Définition : Bulle dans laquelle est...

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 23:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 29 mai 2018

Rhino C ’ rosse

 

 

- RHINOCEROS pour mercredi - Le blog de Lenaïg

 : Rhinocéros pour mercredi 30 mai 


 

 

http://leblogdelenaig.over-blog.com https://www.izoa.fr/332-home_default/papier-peint-deco-rinhoceroce-par-d-seppoloni.jpg

 

 

Rhino C ’ rosse,  mais il n'est point un faraud 

Haut de deux mètres  environ au garrot

Il peut sur sa lancée avec sa corne sur son nez

Noir ou blanc, à Sumatra, un jour, vous encornez

On dit qu’il fait partie de la famille des équidés

Cheval  leger il n’en a pas l’allure cependant

Eléphantesque , ce  serait  plus ressemblant

Rhino C ’ rosse? 

On le dit, mais je ne  le sais pas. Peut-on, Oh sinistrose, 

S’imaginer qu'avec lui, , on puisse   un jour   finir    la vie en rose?

Posté par JAK la JARJILLE à 23:53 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Il était classe....

 

mai 2018 - Ecriture Contrainte

Contrainte : Tableau Craie Principal Règle Bureau Estrade Sanction Professeur Classe 
https://popinsetcris.wordpress.com

 

Il avait de la  classe avec son  melon, le  professeur Tournesol.

Son principal souci était de paraitre élégant. Une règle absolue pour lui.


A une époque, dans le but d’améliorer  les effets détonants du N 14  , on le vit battre l'estrade  en Australie afin d’y , étudier  la  roche sédimentaire, appelée craie.

 On  le croisât alors,  suivi de Milou., arpentant   les  grandes falaises fragiles , les lunettes sur le bout du nez, marchant comme sur des œufs .

 

Sac à dos, peu de matériel, sauf son pendule, Il  n’avait pas besoin d'un bureau pour mettre  ses notes  à jour.   il  lui suffisait de  les crayonner   sur le dos de Tintin avec  un calepin noir à la couverture rigide.. Tintin se prêtait gentiment à ce manège. 

 

Capt’ Haddock  parle souvent de l’incident d’un certain jour en Australie ;.

 

Arrivant  tous à  Melbourne, ils furent accueillis avec chaleur par miss Bianca Castafiore
Elle embrassa le professeur Tournesol, qui n’en demandait pas tant, les étreintes pour lui ce n’était pas l'essentiel .

 

Devant ce tableau  impensable, Tintin malin,  en avance sur son temps, pris une photo avec son téléphone  portable.

 

Alors, sur l’écran tactile de l’appareil,  Tournedos, (surnommé ainsi  par la Castafiore) , vit sur sa joue l’empreinte du baiser Rouge Bourgeois, laissé par la cantatrice. Son chapeau en tombât, et l’on constatât sa  calvitie avec des cheveux en couronne..

 

 Il fut honteux et penaud tout comme il était lorsqu’il était enfant et que le  maître lui appliquait une sanction lorsqu’il  qu’il s’entrainait  avec son  pendule.

 

 

  

 

Posté par JAK la JARJILLE à 08:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :