vendredi 2 mars 2018

une friction épicée

 

 

L’autre soir,  je n’étais pas bien dans ma tête, le curcuma en détresse.

Comme j’avais pris de graines de chia, sans cesse je courrais au macis

La moutarde commençait à me monter au nez, quand Nigelle mon épouse, son oignon rose en chignon,  ce qui lui donnait l’air muscade, me cria du fond de l’épine vinette où elle lavait la vaisselle

Oh grand clou de girofle, arrête de râler Je t’entends de là.  Viens plutôt m’aider à  piler les graines de rocou.

Ca m’a agacé d’avantage, aussi je suis allé devant le petit écran, ou il repassait le film Pavot Bleu, avec la belle  Cardamone, tout en suçant un zeste de Yuzu

. Alors en furie elle s’est pointée, les deux bras à la mégère,

« J’peux jamais compter sur toi, tiens,  j’ai envie de t’envoyer de la poudre de baobab sur les yeux

A ces mots, ne me tenant plus de joie, j’ouvre ma large gueule et laisse tomber genievrement

Si tu n’avais pas pour habitude de faire tourner ton Carrousel à Epices à tous les plats,  on n’en serait pas là.

 

Ses yeux se sont mis couleur muscade, mauvais signe, et puis en chialant elle m'a  répondu selon son expression favorite 

Maca-jaune!  chuis emballée par  le gingembre, pardonnes moi, viens mon grand fenugrec, au lit on va fumer des graines de la paix

Le lendemain dans les bras l’un de l’autre nous nous sommes réveillés carvis

carroussel a epices

 

Posté par JAK la JARJILLE à 23:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 28 février 2018

Gel cruel

le froid a laisse son manteau

 photos du  bassin hier à  St Martin où  les carpes Koî se cachent 

 

L'effet du gel est parfois réjouissant au regard,

mais hélas, les sans abris n'ont certes pas le coeur à l'admirer.

 

 

ici une liste d'organismes où l'on peut agir

 ▼▼▼

 Nota:  je ne suis pas représentante,  ni mandatée  par  ces adresses,
j 'ai trouvé ce site sur internet tout , simplement,
où il y a un choix selon nos envies 

Posté par JAK la JARJILLE à 10:29 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

mardi 27 février 2018

Chantelaine

 

mercredi chantelaiçne

 

 

Une bergère ayant sur sa tête un  écheveau de laine, posé sur un coussinet,
Gardait ses moutons mérinos à l’estive. Dans la main elle étreignait un rouet.
Elle était toute de laine vêtue et filait son écheveau à grand train.
Afin de rester plus stable, avait chaussé des sabots plains.

 


Notre bergère ainsi troussée, en chantonnant, escomptait déjà dans sa pensée,
Ce qu’avec prix de la laine, qu’elle aurait ainsi quenouillée
Elle achèterait en matériel plus récent, sans oublier quelques colifichets.

 

La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m'est, pensait-elle facile, tout en admirant son patio,
De garder mes moutons aux alentours du mazot.

Mais les moutons on le sait, sont sujet à distractions.
Au bêlement d’un bellâtre bélier, bien encorné, passant par là,
Alors
Leur promettant une herbe plus grasse dans la vallée,
Ils foncèrent têtes baissées,
Et
Comme ceux de panurge tous y coururent et s'y précipitèrent
Inconscients du danger,
Ce fut pour eux la mort subite assurément peuchère

Notre bergère, sa fortune ainsi répandue, pleurât de toutes ses larmes
Ainsi adieux mouton, agneaux, agnelles et leur laine à moissonner.

 

C'est depuis ce jour que notre bergère a été baptisée

chantelaine



Il faut souvent se méfier des beaux parleurs qui bêlent dans les campagnes

 

 

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 23:29 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

lundi 26 février 2018

AGENCE DE LOCATION

 

 

L'an dernier j'avais photographiée cette vielle cabane dont la grille m'avait attirée le regard. et j'en avais un petit texte humoristique.(* voir ci dessous) 

Quelle déception., sur ce sentier faisant face au Pilat, ce matin j'ai découvert que la grille avait disparue.

L'agence TOUTSIMPLEMENT va avoir du mal a trouver des locataires  ... sans porte, seuls les mulots en assurent la garde..... 

 

 

* texte précedent l'an dernier ici  

à louer... - Digiscrap en amateurisme
sur le chemin qui serpente, un havre de paix a louer
http://jakdigiscrap.canalblog.com

 

Posté par JAK la JARJILLE à 19:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Clic sur l'image

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 25 février 2018

clic sur image

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 24 février 2018

S O S

 

defi 150 plume de poete

 

Miss Fétoubien est agacée. Elle en a ras-le-bol des disparitions journalières qu’elle constate .Elle a tout essayé pour résoudre le problème.

Il reste récurrent.

Mais le plus étrange, c’est que ses amies, à qui elle a narré ses déboires, lui ont assuré avoir les mêmes.

Finaudes et équipées d’une camera infrarouge à vision nocturne  elles ont décidé  d’aller au bout du mystère et se rende dans ce lieu aux écarts, où le mystérieux supposé  fauteur de trouble  ne fonctionne que la nuit, aux heures creuses d’EDF..

Malgré leur regard scrutateur elles ne voient rien . Seul un halo reste  imprégné sur leur rétine,  lueur blafarde dû au rayonnement de la caméra. Elles repartent en laissant la caméra espionner la suite.

Le lendemain, aux  premières heures  , elles zieutent attentivement ce qui se passe dans  le visionneur de la dite caméra.

Elles constatent que le responsable, rempli à ras le bord,  a démarré en couinant un peu vers les minuits 10. On le voit bien s’acquitter de sa tache ; tout tourne au poil, ca mousse…
Puis une petite demi-heure de silence, et hop le voila qui s’agite, il fait des tours et de retours comme si il voulait extirper quelque chose.  . Il est habité par un agitateur de première. C’est peut-être lui le coupable ? Le mystère s’épaissît…

Autour de l’engin resté hermétiquement fermé,   rien, aucune trace Il reprend sa pause finale  au bout d’une heure 30.

Follement excitées  elles veulent en avoir le cœur net.  Elles  vont vérifier de visu dans l’antre de l’engin,  Elles ouvrent le hublot, déballent  le tout, constitué de pièces diverses, et constatent avec des

Oh ! ca alors ! ,

une anomalie  qui leur saute  immédiatement aux yeux…

 

La suite  après  l'image

 

 

                              

image du net Ori Toor


suite ci dessous 

 

 

…..Certaines chaussettes ont perdu leurs sœurs ! Mais cela ne vient pas du lave linge,  elles vérifient  jusqu'à contrôler le tuyau d’évacuation : RAS 

Le problème est donc en amont.

La maison est passée au peigne fin, du rez-de-chaussée au grenier, depuis  le dessous des lits des juniors, jusqu'au garde-manger.., les disparues sont bel et bien envolées.

Alors ???

Ici je lance une requête, avez-vous entendu parler de ce cas ensorcelant, un mystère pour beaucoup de ménagères, énigme plus grande que toutes les étrangetés que l’on puisse imaginer.

Toutes ces ménagères voudraient tant que ces étranges disparitions, reviennent illico sous forme  d’apparitions.

Ces mères de famille ont tout essayé.

Oui, on peut jouer d’astuces, les épingler ensemble, ne pas les laver, en acheter des jetables… 

Mais inlassablement,   seule en méditant rageusement, on range les esseulées dans une boite spéciale au cas où, mais la jumelle ne refait jamais surface laissant sa sœur pour toujours orpheline.

Et le soir au fond du lit au moment de l’endormissement, le cerveau exité par toute cette intrigue elle branche leur mp 3 pour se relaxer et écouter

 


michel pepe
( clic pour ecouter)

Posté par JAK la JARJILLE à 23:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Sans Regret

defi 55 ghislaine

 

 

Lorsqu’il mit un terme à notre union- 15 ans au printemps-, j’ai cru devenir folle.

Cela a  été un passage très  dur. J’étais en manque, je regrettais sa soumission. Il était tant coopératif avec moi.

Jamais grognon partant au quart de tour selon mes désidératats.

L’excellence en somme.

Mais  aujourd’hui j’ai repris le dessus, et pas question d’entamer une  connexion qui dure aussi longtemps.

 D’ailleurs, remarquez de nos jours tout est jetable et renouvelable à merci.

Je vous confie que la confiance  aveugle, c’est fini, n .i .i

Je vais m’activer pour commander chez Technichose  un nouvel  ordinateur.

Celui qui m’a laissé tomber, je l'ai jeté dans le fossé aux déchets recyclables.

C'est là qu'il finira sa vie.

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 18:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

LA SEMPITERNELLE PAGE BLANCHE

defi 1 13 a la dzne

 


 

 

L’hiver est installé et perdure, et ce n’ést pas encore demain que la grenouille montera à l’échelle pour annoncer le beau temps.

Je dois  écrire sans faute pour le 13, nous sommes  déjà le 23, dix jours de retard .

De surcroit les touches de mon clavier font  des leurs ; les majuscules s’inversent en minuscules.

La bérézina dans ma tête , je n’ai pas la frite

D’autant plus que dans mon texte il faut que j’incorpore un mot barbare, anaphore.

Sur le coup j’ai pensé qu’il s’agissait d’une fleur, cela m’aurait remonté, le moral.

Non,  c’est un style litteraire, la  répétition en début de phrase d’un mot.

Tiens-tiens,  une idée pour mes futurs textes.

Dans mon crâne un peu fêlé,  une véritable cavalcade de mots se bouscule, mais il n’y en a aucun qui ne veuille s’accoquiner avec le suivant, tant et si bien que j’écris en  charabia.

Mes doigts sont gourds, à cause du froid car EDF a coupé le chauffage, -en effet  je bénéficie d’un tarif spécial EJP mais en période de froid intense sur un certain nombre de jours dans l'année ,  je dois reduire ma consommation et de ce fait  ne peux faire fonctionner mes radiateurs   car cela me ruinerait.

Encore bien heureux que j’ai pû engranger  un stock de bois.

C'est du chêne à l’écorce  exhalant l’odeur  de la mousse , mais il faut alimenter la cheminée.... 

En plus de cela, en prévision de la froidure,  je suis affublée d'une  vieille salopette fabricotée  en grosse laine, mais ses  bretelles devenues  lanières , sont flasques depuis le temps que je la met, et sans cesse  elles  tombent. Comme savent si bien le faire celles des vieux soutiens-gorge de mémés.

Et cela participe de  mon agacement., et ne revigore pas mes neurones

Je prends 5 minutes pour me faire un bon thé chinois,  sur un plateau, près de mon ordi.  J’ai tout ce qu’il faut, thé théière, passoire et verre ainsi que bouilloire électrique.  Cela m’évite de me déplacer. A mon age j'économise mes articulations.

Je me remets au travail, mais hélas, je reste devant la sempiternelle page blanche.

 

Qu'à cela ne tienne, je vais raconter mes malheurs à Ghislaine, sûr et certain, elle va me consoler 

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 15:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Sarment d'Ivrogne

 

defi du samedi 495


 

 

 

Biscornu tu es cher caboulot, avec tes  voluptueuses fumeroles, et tes  chopes douteuses,  et où raisonnent d’  amphigouriques palabres

 

 


Idoine endroit où je picole chaque jour d’un verre bien décidé. Mais pourtant lasse de mes divagations, je voudrais t’oublier et comme

 

Sisyphe j’essaie alors de remonter la pente de la pochardise et adopte,

 


Tisanes, décoctions le soir enfin venu, pour de l’addicts  pouvoir définitivement  guérir.

 


Risque –tout et surtout inconsciente, alors sur la chose avilissante, je mabreuve de moult réflexions

 


Oscillant entre un verre de Cherry ou un os de poulet à sucer mais hélas comme un

 


Tison, dans mes divagations hallucinantes, alors tu surgis et rallumes sans cesse la braise de ma passion.

 

 

bouteille animation by Jak

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 14:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :