05 mai 2017

C'est bien connu un peu de douceur calme l'agitation mentale

5 5 2017 recette acacia

Comme à l'accoutumée ce matin j'ai arpenté la campagne avec mes deux galopins de toutous .

De beaux acacias me faisaient un clin d'oeil  se penchant avec grace  pour attirer mes yeux éblouis par tant de souplesse

Ma  salive de gourmande m'est venue aux lèvres. Alors j' ai ramassé, en me piquant les doigts , pas mal de  ces  belles fleurs blanches en grappe parfumées..

Dès mon retrour, j'ai confectionné la recette de ma grand-mère .

Très généreuse, ne pouvant vous faire profiter – (le temps de l’envoi les rendrait médiocres,) - , je vous en donne ici la recette,

et Y’a plus K, n’est-ce pas ☺

 

On ne sait pas toujours que cet arbre fait partie de la famille des mimosas  Et dans notre région Rhone-alpes , cela nous fait un petit plus, loin du ciel méridional, où  leurs frères les mimosas fleurissent en embaumant, , 

 

Le miel d’acacia est bien connu pour son parfum et sa douceur

Et les effets médicinaux des fleurs d’accacia sont nombreux :

Émolliente

Calmante

Astringent

Fébrifuge

 

 Connaissez vous cette legende

En Gaule, les jeunes filles qui voulaient perdre leur virginité arboraient des couronnes d'acacia. Pour ne pas s'y piquer les garçons n'avaient plus qu'à leur offrir une couronne de fleurs d'oranger.  ( vu sur le net)

 

 

Beignets de fleurs d'acacia de ma  grand-mère  

 

 

                                        

 

 

5 5 2017 BALADE5 5 2017 BALADE5 5 2017 BALADE

 

                    

pour environ 500

 (à revoir à la baisse ☺ quelques  poignées suffisent !  )

de fleurs 

farine 250 g

œufs 4

lait 1/2 l

beurre 50 g

pincée de sel

 

j’ai amalgamé la farine, les œufs, le sucre, le sucre vanillé, la pincée de sel et le lait .

J’avais  une pâte lisse pas trop épaisse.

J’ai rajouté les fleurs à la pâte.

 Puis j’ai fait cuire avec un peu d'huile, dans une poêle à feux moyen  

Ensuite j’ai saupoudre d’un peu de sucre et….

 

 j ai dégusté 

Posté par JAK la JARJILLE à 14:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

04 mai 2017

Un bouquet pour vous

 

 

 

 

ceuilli dans les champs

 

ce matin dans les champs rassasiés par la pluie,  j’ai cueilli ces fleurs et en ai fait un bouquet

Des couleurs que l’on aime et respecte par chez nous dans l’hexagone,

mais qui semblent se flétrir en ce moment à la vitesse grand V

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 17:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 avr. 2017

Pour Margot ---La Cabane de mon ♥

Un anniversaire à souhaiter, alors privilège de la vieillesse,  facilité du temps devant soi je  feuillette les  souvenirs. Retour sur les moments heureux, les seuls qui comptent.

Je retrouvé cette photo

cabane maleval pour texte On y distingue, au fond du jardin,  une cabane toute simple, pas celle du supermarché, ni celle du designer à la mode, non celle faite avec un peu de bois, beaucoup d’amour et le tour est joué

Quelques clous  choisis entre les tordus et les rouillés, bien coincés dans la vieille boîte en fer  qui sent encore le Petit Lu.  Ces clous,   à enfoncer au gré de la fantaisie,  sur des planches en  sapins noueux qui sont  un peu déformées, choisies dans les rebuts de la menuiserie désertée de ce coin de campagne.

Puis pour accommoder bellement l’affaire    un vieux morceau de mica qui figure un fenestron.  Cette petite ouverture  pour voir pousser des primevères  naissantes  dans la sage balconnière en roseau   posée de bric et de broc juste en  dessous.

Des rideaux à carreaux vichy confectionnés par la mamie .

Et l’on sent dans cet apparent refuge d’enfant sage,  un grand-père bricoleur utopique. En effet  elle servira peu cette cabane, trop petite,  vite dépassée par les mensurations   des enfants grandissants

Et  pour la  vie tous  garderons, petits et grands,  le goût  suranné de ce cabanon  qui est devenu  inutilisable, mais  reste chéri.

Ce  lieux  secret des jeux de l’enfance,  

Et ce moment saisi, là au fond du jardin  grace à cette photo perdurera 

 C’est  là  probablement,  que  le mystère  se  dévoile.

Le secret  du bonheur pour les choses  des choses simples

 

Joyeux anniversaire ma Margot

 mamie JakJak pit

                                                       

Posté par JAK la JARJILLE à 10:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
19 avr. 2017

En balade

le bonheur pastoral

Posté par JAK la JARJILLE à 08:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 avr. 2017

Moments présents...

Ce proverbe chinois m'a inspiré cette composition 

 

proverbe chinois

 

et au jardin

figuier tailleLe figuier envahissant a subit une sévère coupe,

le  Kerria japonica est ravit  

 

Posté par JAK la JARJILLE à 10:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

16 avr. 2017

Joyeuses Pâques

 

Ce matin je cherchais des oeufs dans mon jardin, et le  soleil ce coquin  à travers ma  haie  m'a fait cacou *

aussi j'ai pensé vous en faire profiter 

 

 

paques soleil levant a traver les arbres de la haie

et je vous souhaite une belle journée et belle cueillette

joyeuses fetes de paques 

* cacou patois forezieux qui veut dire oeuf

 

Posté par JAK la JARJILLE à 09:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
14 avr. 2017

Rocaille de mon cœur tu mérites bien un Haïku

rocaille

Rocs ensoleillés

Floraison  claquemurée

Regard apaisé 

Posté par JAK la JARJILLE à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 avr. 2017

Etre Shih Tzu : une vraie vie de chien

 

13 3 2017 une vie de chien st martin

D'un naturel très sociable, le shih tzu est le compagnon idéal. Calme et posé, il détend son entourage de par sa nonchalance, il aime cependant courir et adore s'amuser, c'est un chien très joueur qui a besoin de faire de l'exercice, même s'il apprécie son confort. Vous n'entendrez pratiquement jamais le son de sa voix, c'est un chien qui n'aboie que si quelque chose le dérange. Il est très expressif et s'entend avec tout le monde, autres chiens ou humains. Il est aussi intelligent et patient.

Certains shih tzus possèdent néanmoins un sentiment d'indépendance très développé ; impossible alors de les faire obéir un tantinet soit-il, si cela va contre leur volonté ! Malgré leur apparence délicate, les shih tzus sont des chiens étonnamment endurants. Il est très dévoué envers son maître et reste fidèle. Par contre, il n'obéit pas servilement. Il s'adapte facilement et aboie uniquement lorsque quelque chose lui semble suspect. Bien que sportif, le shih tzu est un chien d'appartement.sce wiki

Quel bonheur d'en avoir un à ses cotés, et deux  copains ensemble c'est sublime!

Posté par JAK la JARJILLE à 20:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
21 mars 2017

Ô précieuse combien nécessaire, reste pure

le Ban ppour blog Realisation_du_21-03-17

 

Ce ne sont  pas les vagues de la mer, ni la splendeur  des grands lacs, cependant,  ce petit barrage dans notre Pilat nous offre un joli parcours de santé.. J’aime l’emprunter pour une marche  me rassérénant. Des murets de pierre qui se désagrègent, des sources un peu partout qui abreuvent le chemin le rendant parfois glissant, des arbres envahis par le lierre, mais surtout  un calme, qui incite à la méditation .

Je lui dédie cette pensée

 

Au bout du chemin là-bas venu du Pilat

Petit ban grossissant le Gier

Tu ruisselles  de gouttes perlées

Curieux,  tu oublies  les bois du Bessat

Pour aller  impatiemment te jeter

Dans ce barrage aux rives riantes

Afin de  nous régaler de ton eau

Si pure, si précieuse, tellement   naturelle.

Surveilles bien l’homme qui jouit de toi

 Afin que jamais  il ne te profane

 

 

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 10:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2017

Simples moments de la vie

soleil png

Ce matin Phébus  me fait un clin d’œil, Hé ! Paresseuse! Fini le surf sur la toile, occupes toi du dehors.

 Je ne suis pas d’un naturel obéissant, mais là j’ai obtempéré.

Depuis quelques jours le remord tortillait mon âme de jardinier : des  branches  mortes  se faisaient remarquer sur les arbustes qui ne pouvaient s’épanouir pleinement ; le persil était envahi de liseron, et le gazon  sur lequel je portais un regard  inquisiteur avait  des bosses intempestives. Il me réclamait la tonte  boule à zéro de toute urgence.

La roquette échevelée s’épuisait et elle aussi réclamait un coup de sécateur.

Tout ce monde que j’avais oublié cet hiver me rappelait à l’ordre.

Un premier nettoyage par le vide, plusieurs sacs-poubelles remplis, je sors la tondeuse. Zut elle ne veut pas démarrer. Qu’à cela ne tienne, j’ai l’habitude,  un bon coup de semonce   d’avant-arrière, les herbes séchées qui coinçaient s’envolent en fine poussière.

C’est parti ! Le bruit assourdi de la tondeuse électrique rappelle aux  voisins de  faire de même. C’est ainsi qu’au printemps nait spontanément, une émulation.

Les branches folles du forsythia, aussi jaunes que le soleil là haut qui me nargue,  au passage m’encouragent. L’herbe mouillée s’accumule dans le bac, un déversement dans le composteur  et houp cela fera du déchet vert  pour mes protègés  

J’ai l’air de geindre, mais que nenni. La léthargie de l’hiver a perturbé  mon inclination pour le  jardin, cet enracinement qui me porte viscéralement  à la terre.  Ce soir venu j’aurais assouvi mon penchant pour elle, et je serais rassérénée, vide, mais comblée   

Demain il ne me restera plus qu’à disposer la table de jardin, installer  la chaise longue, d’où, avec volupté je contemplerais  mon chef-d’œuvre. Et  là, bien calée, les jambes sur un tabouret, je prendrais  ma tablette pour à nouveau surfer et vous écrire chers aminautes  

 

Posté par JAK la JARJILLE à 13:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :