Jeu de lettres no 190 chez Lady Marianne http://www.ma-chienne-de-vie.com/

 

 

 Le père Benoit se frottait les mains. Il avait l’air de se bidonner tout seul

On ne pourrait traiter de piquette son élevage de cette année. !

Les vendanges avaient été fructueuses .

 

Au printemps, le ciel avait larmoyé judicieusement, la colère d’Eole, parti pour d’autres contrées, avait épargné les grappes, même le mildiou avait calmé sa boulimie parasitaire.  

 En été le soleil n’avait pas joué au boudeur

Tout ceci concomitant avaient donné naissance à des raisins colorées et sucrés.

L’égrappage et le foulage effectué de mains de maitre, Il avait eu un chai bien rempli,

 Puis était venu le temps la fermentation qui bredouillait sa chanson-aux- bulles :

Glou glou glou♪♫

Tout avait été parfait et dans les temps.

Mais lorsque muni de son chantepleure, il voulut soutirer son vin pour emplir ses tonneaux de chêne, il eut un étourdissement, et laissa échapper le tuyau - entonnoir .

 Le divin nectar se rependit avec générosité pour inonder la rigole….

La mine furibonde, son œil unique qui riboule, il jura !

 Morbleu !

Cette année mon vin n’aura pas le temps de se bonifier!

 

Source: Externe