Ecrire, donner des ailes aux mots, aux pensées, comme une résurrection,

L’écriture, cet engouement,   ce cautère, peut-être pour  exister,

Mais voilà que les idées s’estompent,

Lassitude, Démotivation ? Manque de temps ?  

Si celui-ci vient, soi-disant, à  défaillir, c’est une excuse contradictoire puisque le temps j’en ai à volonté,  car  maitresse de mon planning.

Cependant   partager cette  logorrhée, cela peut paraître  désuet,  mais après tout pourquoi bouder ce bienfait ?

Alors  je  tope  pour un nouveau tour de piste.

 

 

 

 

 

et ce tantôt,  sur mon chemin, soudain  une inspiration :

 

 

 

 

                                           LA VIE CHEVILLEE AU CORPS

 

 

Au premier regard on ne donne pas cher de sa peau

Faites  en le tour, il recèle de la  vitalité, et confirme  qu’il est toujours là, ce centenaire, au corps dépossédé

Patriarche,  cependant jamais hors service, il  reste  toujours   aussi généreux  

il laisse choir  ses écales vertes pour  nous offrir  son fruit délicieux. 

 

noyer 1

 

 

 

noyer 2

 

noyer 3