jeudi 31 août 2017

Verbatim

consigne de Plume d'Evry 

Défi n° 125 Thème " Des mots " - Plume de Poète & Défis

: " Des mots " Essayons de changer les mots que nous adressons aux autres ou que nous...

http://plume-de-poete.over-blog.com

 

verbatim

 

D’abord sont les mots doux, puis viennent   ceux qui tuent.

 

 Les mots non-dits qui sont   maudits car non formulés 

 

Les mots d’enfant dont on voudrait que jamais le gazouillis ne cesse

 

Ceux polis et révérencieux, qu’utilisent l’homme bien formaté à l’affabilité

 

Les mots anciens dont j’aime me gargariser avec délectation.

 

S’égarent

Les mots dits gros car ils sont grossiers

 

Les mot-à mot qui éructent leur savoir en ânonnant mot après mot, sans oublier les grands mots, accentuant la puissance des emphatiques 

 

Les mots d’esprit, dont Allais, Devos et tant d’autres furent maitres.

 

Tout cela me direz-vous, ce ne sont que des mots, mais il m’a plu de les écrire

 

Et je vous concèderais le mot de la fin,

 

C’est là mon dernier mot sur cette consigne de Plume d’Evy, qui n’était pourtant pas un mot d’ordre

 

 

Jak pour  LA PLUME D'EVY DÉFI N° 125 THÈME " DES MOTS "

Posté par JAK la JARJILLE à 16:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


mardi 29 août 2017

Des vacances à la campagne, mieux qu’à la mer

 

proposition de la semaine 
Défi #470 - Le défi du samedi

Une petite histoire de grand-père,peut-être ?
http://samedidefi.canalblog.com

 


 

 

 

J'ai déjà parlé de lui.  C’était Jean.  Il avait pour surnom Carnéra.

 

Aimant avec ses petits-enfants, mais sans démonstrations intempestives, il nous passait la main dans les cheveux en marmottant  « ça pousse, ça pousse. »

 

Nous avions 7-8ans.

 

 Parlait-il de nos crinières hirsutes ou des centimètres que nous avions atteints. (Peut-être, tout bonnement, faisait-il le constat que notre avancée en âge, le poussait vers la sortie)

 

Chez nos grands-parents, les repas étaient toujours sources de réjouissances.

 

Nous étions tous réunis autour d’une immense table (qui s’est avérée à mon âge adulte d’une dimension tout à fait normale)

 

Contrairement à notre aïeul  paternel, chez qui nous n’avions pas l’autorisation  de parler à table, ici c’était l’envol  de caquetage, qui n’avait rien à envier avec celui des Chanteclerc….. Ces poules d’un blanc si pur, que nous pourchassions pour dénicher leurs œufs, au grand dam de mémé ramassant souvent ceux ci  en omelette pré-préparée sur le paillis

 

Nous étions  heureux de jouer, escalader, explorer dès potron-minet, libres comme le vent dans cet espace de verdure.

 

Puis  bourdonnait  à midi pile, actionnée avec force par  mémé, la  sonnaille  de Bravounette, la charolaise –souvenir de l’enfance de pépé dans « son » pays des sucs.

 

Alors c’était  le plaisir de la table...  Celui des  bonnes recettes de grand-mère.

 Ah ! Son fameux pâté chaud au foie de volaille

Je vous en donne ci dessous-plus sophistiquée, mais certainement pas aussi savoureuse que celle de ma mémoire. ( – Marcel et sa madeleine oblige-)

Ces repas, n’avaient rien d’une dinette, la bonne chère y régnait en maitresse, dans la simplicité mais avec une saveur incontournable.

Durant ces agapes, mes cousins taquinaient gentiment grand père, pour le faire tourner en bourrique.

Je me souviens d’une fameuse facétie. Pépé avait  voulu montrer son courroux, et surtout asseoir son autorité, en tapant du  poing sur la table, afin de  les inciter au silence.

Une scène inouïe s’en est suivie : lorsqu’il a abaissé sa main, le tranchant de sa paume s’est rabattu sur l’assiette, celle-ci s’est envolée, un beau  parcours dans les airs, sans se casser, et elle  a coiffé, en retombant   le beefsteak, qui lui, était resté sur place.

Hilarité générale et surtout de notre grand-père que son agacement avait dû …agacer. -Il était bon joueur-

Sourire en coin de mémé qui devait jubiler.

 

Mémé, femme menue, était plus sévère.

Ses capacités de cuisinière ravissaient nos papilles

Il n’empêche que tous ces bouquins, nous les  avons lus  et relus, mais surtout,  devenus tout fripés,  conservés depuis plus de  70 ans.

 

De mes grand parents me reste une nostalgie agréable, ils vivent bien présents, ce ne sont pas des fantômes.

 

 

recette http://dupianoalassiette.blogspot.fr

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 12:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 25 août 2017

Fantôme

 


proposition de la semaine  du   défi du samedi

Vous y croyez, vous,aux fantômes ?

http://samedidefi.canalblog.comDéfi #469 - 

fantome le defi du samedi

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 16:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 17 août 2017

Abélia mielleux

abelia et abeille

Abeille gourmande, vole, vole..

Sur mon Abélia aux fleurs alléchantes

Je t’offre ce précieux butin, cette sève puissante

Alors généreusement donne  moi  ton miel,

Ce miel parfait  dont si tant  je raffole.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 18:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 4 août 2017

Voltaire au jardin

 

pour blog final histoire voltaire

 

 

Dans les années 1920, un  habile artisan avait  confectionné de ses mains créatrices ce voltaire à crémaillère, en merisier massif, d’époque Louis-Philippe,.

Ce fauteuil confortable  a  bien vécu et soupesé maints postérieurs de vieilles rombières, levant le doigt en savourant un thé.

Puis il est resté aux oubliettes, en pénitence au grenier,  remplacé par une assise plus moderne.

Plusieurs lustres s'écoulèrent,  Dans la pédiode seventies , son tissu devenu  usé, délavé,  maman,  habile brodeuse, l’a revêtu d’une toile solide qu’elle avait brodée.

Quelques années passèrent ainsi, puis il fût  encore  dédaigné quelque temps,

Dans une chambre de maison de vacances il   refit  une apparition pour accueillir une lectrice de mon cœur.

A nouveau délaissé, il était aux oubliettes, dévêtu, seule sa carcasse subsistait, mais il gardait sa prestance

Il vient de trouver une nouvelle vie à laquelle rien ne le destinait.

Véro ma soeurette, l’a transformé  et il trône dans son jardin.,.  

Je l’ai immortalisé...  mon reflex habituel ☺

 Il m’a  garanti qu’il est ainsi heureux, parmi les fleurs et les oiseaux.

 Il ne garde aucune rancune pour  son abandon,  dans sa nouvelle vie , il réjouit des yeux les hommes oublieux.

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 06:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 3 août 2017

Papillon vole ... beau volage

pour atelier d'évelyne 

 

 

plume d evy papillpon

Posté par JAK la JARJILLE à 16:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

mardi 1 août 2017

Le faisan

 consignes de

 

Atelier no 43

Par Ghislaine53 dans Atelier de Ghislaine le L'atelier a lieu tous les, 1 , 10, 20 de chaque mois, sauf atelier exceptionnel de circonstance. 

adjectifs  a inclure 
Complet, fourbu, clair, fausse, nombreux, furieux, rousse, futé.


.

 

Depuis une semaine, Rosemonde se démenait, et c’est fourbu qu’elle arriva sur le perron de l’église.

Elle entra au son de la marche nuptiale au bras de son père.

Son compagnon, dans son beau complet gris perle l’attendait, déjà installé.

 Au moment de répondre oui à la question rituelle du curé , il tournât la tête vers l’assemblée,  comme pour demander l’avis d’une belle Rousse

Rosemonde était furieuse

Dans la foule, de nombreux invités riaient entre leurs dents, présageant une catastrophe..

C’était clair, une fausse note pareille allait nuire à la réputation du marié

 

Un silence pesant régnât.

Alors avec véhémence il dit enfin OUI.

Tout était rentré dans l’ordre, mais il régnait un certain désarroi. En tout cas ce qu’il avait fait ne paraissait pas très futé aux convives qui en parlaient malicieusement autour de la table.

Le soir, il avoua tout à sa femme.

Au moment de dire oui, il avait senti un picotement dans ses narines, annonciateur

d’une crise d’asthme gigantesque , et se sachant allergique aux plumes d’oiseaux, il avait cherché  dans la foule le ou la coupable.
 En effet la belle rousse arborait un magnifique chapeau en plume de faisan.

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 16:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

BULLET JOURNAL

Mon bujo

Fini la procrastination, bonjour l’organisation je commence un Bullet journal.( bujo pour les intimes)

Et oui il n’y a pas d’âge pour entreprendre.

Reste à savoir si ma ferme volonté tiendra le coup !

Mais c’est important pour moi d’organiser mes journées, à quelle heure arroser mon jardin, comment m’habiller pour sortir mon chien, où trouver un emplacement favori pour lire en toute quiétude…comment entretenir mon matériel de peinture,  noter la recette de fabrication maison du savon de castille (là mon coté écolo)

Eh bien oui, tout ceci sera pensé, écrit, avec mille décors sur mon nouveau carnet de bord,

Cela…occupera mes journées oisives.

comme  Organisation = Créativité, alors là je sens que je vais jubiler.

En attendant d'accomplir ce travail de titan, ce matin , le ciel m'est tombé sur la tête

ciel charge premier aout

 

Posté par JAK la JARJILLE à 07:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :