pour blog final histoire voltaire

 

 

Dans les années 1920, un  habile artisan avait  confectionné de ses mains créatrices ce voltaire à crémaillère, en merisier massif, d’époque Louis-Philippe,.

Ce fauteuil confortable  a  bien vécu et soupesé maints postérieurs de vieilles rombières, levant le doigt en savourant un thé.

Puis il est resté aux oubliettes, en pénitence au grenier,  remplacé par une assise plus moderne.

Plusieurs lustres s'écoulèrent,  Dans la pédiode seventies , son tissu devenu  usé, délavé,  maman,  habile brodeuse, l’a revêtu d’une toile solide qu’elle avait brodée.

Quelques années passèrent ainsi, puis il fût  encore  dédaigné quelque temps,

Dans une chambre de maison de vacances il   refit  une apparition pour accueillir une lectrice de mon cœur.

A nouveau délaissé, il était aux oubliettes, dévêtu, seule sa carcasse subsistait, mais il gardait sa prestance

Il vient de trouver une nouvelle vie à laquelle rien ne le destinait.

Véro ma soeurette, l’a transformé  et il trône dans son jardin.,.  

Je l’ai immortalisé...  mon reflex habituel ☺

 Il m’a  garanti qu’il est ainsi heureux, parmi les fleurs et les oiseaux.

 Il ne garde aucune rancune pour  son abandon,  dans sa nouvelle vie , il réjouit des yeux les hommes oublieux.