dimanche 30 avril 2017

Mille Millions de Malheur!

 

 

Les mots du défi 
Lettre M
mots a inclure Miche, Mâche, Moche                                                     

http://leblogdetouslesdefis.apln-blog.fr

 


 

 

 

 

 

Maintenant cette miche,    réel manifeste maigrichon, ce marché de dupes,

 

cette mangeaille minimale qui maintiendrait    nos muscles en marche

 

est devenue   une  mâche  malaisée martyrisant notre  denture  de manants

 

Elle  est mâchouillée malhabilement avec nos  mandibules.

 

Mastiquée  méticuleusement  pour mieux museler  nos  molaires

 

Notre  mâchoire   malmenée se meut  en margoulette mauve

 

C’est moche c’est mauvais mais pourtant on  en  mange,

 

C’est la manne miraculeuse faisant miroiter des lendemains qui chantent

 

Et  qui matérialise notre  moutonnage panurgerique 

 

 


 

Posté par JAK la JARJILLE à 11:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


samedi 29 avril 2017

D'argile en enchères !

Cette semaine, dès dimanche soir dernier, comme si un coup de siroco avait soufflé sur ma tête, je n’ai plus eu envie d’écrire, un écœurement m’a envahi. Mais, heureusement chasser le naturel, mon optimisme utopique prenant le dessus, est revenu au galop, et comme peut-être un remède placébo, mes activités manuelles m’ont boostée.

 
Oui le Raku m’a sauvé de mes sombres pensées. Cet art japonais où le feu donne des couleurs sans cesse indomptables

Je suis passionnée par cet art que je pratique  en  modeste façonneuse.

Tout comme les mots apaisent mes maux, pétrir, tripoter, modeler  la terre me régénère.  

Je viens de créer  une petite chose qui ne servira à rien.  Petite boite futile, inutile, mais à qui j’ai donné vie. Vie figée certes, inertie totale, mais que de plaisir dans sa conception.

Dans le couvercle, que j’avais percé avant cuisson, j’ai introduit une branche de mon jardin pour figurer des bras et entre les deux j’ai ajouté pour  le visage une pierre

 

 

Ainsi une danseuse est née. Ce n’est pas une étoile, mais elle fait briller mes yeux de mille soleils

Je vais aller à la recherche  de bois flotté, pour peaufiner ses bras, et la rendre plus belle.

 

pour blog avant cuisson

 

                                                                               pour blog finie

 

 Afin qu’elle ne s’ennuie pas toute seule j’ai  aussi fait celle-ci , 

                               ra pour blog 

 Une amie est passée,….. et me l’a ravit , et j'en suis ravie...

et j'aime imaginer  que dans des decennies, découverte dans les reliques de cette amie, elle sera remise  aux enchères  par ses hétitiers , et fera le même tabac que la Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France  de Blaise Cendrars* .

L'espoir de la reconnaissance fait tellement de bien, même si il est supputé posthume, ma modestie faisant le reste ☺!

 

nota cependant rien à voir avec de la céramique mais les montants  sont extravagants!

voir 


ARTE+7 | Au fil des enchères - La prose du Transsibérien...

Le destin de pièces exceptionnelles proposées dans des salles des ventes. Aujourd'hui : chef-d'oeuvre de la poésie française datant de 1913, "La prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France" a été écrit par Blaise Cendrars et illustré par Sonia Delaunay.

http://www.arte.tv

 

 

 

 

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 20:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 24 avril 2017

Amour, toujours,

De mon balcon, où je viens pour  respirer un peu d’air printanier, je découvre  mon voisin vieillissant,   le jardinier. Il est protégé des rais du soleil par un ample  chapeau de paille tourmenté par les nombreuses expositions estivales.  

Il   s’active bizarrement, au milieu du potager

Il   dodeline de la tête de façon inaccoutumée et fait des gestes  de semeur, avec  ses mains noueuses déformées par les rhumatismes

Il a cueilli une marguerite, et arrache un à un les pétales   d’une manière sensuelle, portant chacun d’entre eux  à ses lèvres.

De loin il me semble l’entendre ânonner … beaucoup,  folie 

A –t-il perdu la tête ?

Depuis que Marie son épouse révérée s’en est allée, il est interminablement triste. Mais aujourd’hui c’est  un rayon de soleil qui est venu   illuminer  son  visage sillonné 

Passionnément, il n’a pu résister au plaisir  d’entrer en  communication  avec sa chère et tendre disparue.

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie,  cette coutume désuète, ils en jouaient ensemble dans leurs jeunes années.

 Aujourd’hui elle  a permis le miracle.

Il lui dit et redit son amour

Et cette belle expression « Effeuiller La Marguerite » revêt tout son sens devant cet amour qui ne finira qu’avec lui.

.

                                                              drawn jak efleurs

 

 

 

 

Jak pour impromptus Aimer l’amour et l’écrire

samedi 22 avril 2017

Le rosier oublié

le rosier oublié

En place  dans un angle de l’enclos,  depuis de longues années  ce rosier fut  vénéré, pomponné, choyé, fertilisé, admiré lors de ses premières floraisons…

Puis un autre jardin a surgit de  l’autre côté de la maisonnée.

Alors  cette surannée  encoignure de jardin  a vu naitre  des pousses encombrantes, le rosier a disparu, non pas du paysage, mais de l’admiration… il devint dédaigné….


Mais ce n’est pas un ingrat, ce matin il a refleuri pour la énième fois, modeste, ignorant qu’il était cependant encore le roi. 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 09:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 21 avril 2017

Pour Margot ---La Cabane de mon ♥

Un anniversaire à souhaiter, alors privilège de la vieillesse,  facilité du temps devant soi je  feuillette les  souvenirs. Retour sur les moments heureux, les seuls qui comptent.

Je retrouvé cette photo

cabane maleval pour texte On y distingue, au fond du jardin,  une cabane toute simple, pas celle du supermarché, ni celle du designer à la mode, non celle faite avec un peu de bois, beaucoup d’amour et le tour est joué

Quelques clous  choisis entre les tordus et les rouillés, bien coincés dans la vieille boîte en fer  qui sent encore le Petit Lu.  Ces clous,   à enfoncer au gré de la fantaisie,  sur des planches en  sapins noueux qui sont  un peu déformées, choisies dans les rebuts de la menuiserie désertée de ce coin de campagne.

Puis pour accommoder bellement l’affaire    un vieux morceau de mica qui figure un fenestron.  Cette petite ouverture  pour voir pousser des primevères  naissantes  dans la sage balconnière en roseau   posée de bric et de broc juste en  dessous.

Des rideaux à carreaux vichy confectionnés par la mamie .

Et l’on sent dans cet apparent refuge d’enfant sage,  un grand-père bricoleur utopique. En effet  elle servira peu cette cabane, trop petite,  vite dépassée par les mensurations   des enfants grandissants

Et  pour la  vie tous  garderons, petits et grands,  le goût  suranné de ce cabanon  qui est devenu  inutilisable, mais  reste chéri.

Ce  lieux  secret des jeux de l’enfance,  

Et ce moment saisi, là au fond du jardin  grace à cette photo perdurera 

 C’est  là  probablement,  que  le mystère  se  dévoile.

Le secret  du bonheur pour les choses  des choses simples

 

Joyeux anniversaire ma Margot

 mamie JakJak pit

                                                       

Posté par JAK la JARJILLE à 10:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 19 avril 2017

En balade

le bonheur pastoral

Posté par JAK la JARJILLE à 08:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 18 avril 2017

La Pin Up allongée

pour Miletune 

Sujet semaine 16/2017 - Mil et une, atelier d'écriture en ligne
 Le mot à insérer facultativement est : BONHEUR 



 

La belle  pin-up, le cou protégé par une minerve,  somnolait sur ce lit d’hôpital, gavée de barbituriques

Un  médecin entra. Il arborait un étrange chapeau noir genre haut de forme.

Elle ouvrit un œil et poussa un petit couinement,   puis se mit à pleurer amèrement en songeant à la scène qui l’avait amenée directement ici...

Elle se revit  dans sa berline décapotable, roulant  chevelure rousse au vent.

 A l’arrière ses neveux , chantant à tue-tête, avec bonheur,  la rengaine enfantine, « ce matin un lapin, » , lorsque au virage surgit justement un lagomorphe, qui était loin d’être amorphe, Il était suivi de sa nombreuse marmaille de lapereaux de garenne..

Pour les éviter, elle appuya,  presque debout sur la pédale  du frein,

Elle sauva  ainsi la famille nombreuse qui ne s’aperçu de rien et continua sa galopée à travers champ.

Mais  cette   brave pourfendeuse  du respect des animaux, eut  droit au coup du lapin.

Et c’est ainsi qu’elle était ce jour à l’hôpital,  visitée hâtivement  par ce diafoirus au chapeau noir, très,  très pressé de retrouver sa Confrérie De Défense Des Médecins , (confrérie crée par ces carabins  luttant contre  la  pose de lapin de leurs patients)*

 

 source

*rendez vous  et pose de lapin des médecins

 

 

 

Posté par JAK la JARJILLE à 07:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 17 avril 2017

Moments présents...

Ce proverbe chinois m'a inspiré cette composition 

 

proverbe chinois

 

et au jardin

figuier tailleLe figuier envahissant a subit une sévère coupe,

le  Kerria japonica est ravit  

 

Posté par JAK la JARJILLE à 10:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 16 avril 2017

Joyeuses Pâques

 

Ce matin je cherchais des oeufs dans mon jardin, et le  soleil ce coquin  à travers ma  haie  m'a fait cacou *

aussi j'ai pensé vous en faire profiter 

 

 

paques soleil levant a traver les arbres de la haie

et je vous souhaite une belle journée et belle cueillette

joyeuses fetes de paques 

* cacou patois forezieux qui veut dire oeuf

 

Posté par JAK la JARJILLE à 09:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 14 avril 2017

Rocaille de mon cœur tu mérites bien un Haïku

rocaille

Rocs ensoleillés

Floraison  claquemurée

Regard apaisé 

Posté par JAK la JARJILLE à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :