le Ban ppour blog Realisation_du_21-03-17

 

Ce ne sont  pas les vagues de la mer, ni la splendeur  des grands lacs, cependant,  ce petit barrage dans notre Pilat nous offre un joli parcours de santé.. J’aime l’emprunter pour une marche  me rassérénant. Des murets de pierre qui se désagrègent, des sources un peu partout qui abreuvent le chemin le rendant parfois glissant, des arbres envahis par le lierre, mais surtout  un calme, qui incite à la méditation .

Je lui dédie cette pensée

 

Au bout du chemin là-bas venu du Pilat

Petit ban grossissant le Gier

Tu ruisselles  de gouttes perlées

Curieux,  tu oublies  les bois du Bessat

Pour aller  impatiemment te jeter

Dans ce barrage aux rives riantes

Afin de  nous régaler de ton eau

Si pure, si précieuse, tellement   naturelle.

Surveilles bien l’homme qui jouit de toi

 Afin que jamais  il ne te profane